Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 13:14

Daban.jpg

 

Ils sont très peu à se taper la cloche

Et ce n'est pas là qu'on embauche

Pourtant ils tiennent encore le coup

Pour les faire sonner à tous les  cous

Des vaches, des brebis et des chiens de chasse

Qui se révèlent partout où ils passent

Créateurs des symphonies des troupeaux

Qui paissent tout l'été là-haut

Une à deux fois par mois, ils font un four

Et ça chauffe alors alentour

Mais pour qu'elles donnent le meilleur son d'elles-mêmes

 Il faut être un battant quand même...

Partager cet article

Repost 0
Published by LUZIFER - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

justine 11/05/2014 11:03


Des métiers qui se perdent...
Mais se faire sonner les cloches par un vrai


tapeur de cloches, voilà qui n'est pas moche.



Ravissant article pour faire connaître un métier peu


connu et mettre à l'honneur tous ces animaux porteurs de clochettes


qui égaient nos prairies et nos montagnes de leurs sons harmonieux.


Justine

Jackie 01/05/2014 09:28


Dommage.. Tes mots sonnent bien...


Bonne et belle journée

convallaria 01/05/2014 06:48


Beau brin de poésie...font-ils quelque chose pour les clochettes du premier mai? S'ils n'embauchent pas et si on ne peut avoir le son ,on reste battant .. mais on va changer de sens... embaumer
le poète et ses beaux sonnets qui peuvent rimer avec le parfum subtil du muguet porte-bonheur !

monica-breiz 30/04/2014 17:35


 trés   sympa


 les tappeurs de  cloches


 un métier à retenir


 bonne  fin de journée

Présentation

  • : SARIMAKOI
  • SARIMAKOI
  • : Poésies de tous les jours et photos natures...Plaisir de jouer avec les mots.
  • Contact

Recherche